Bio de Galop

FWST Star icône FWST Star icône FWST Star icône

Le 8 septembre 1968 marquait l’ouverture de ce qui allait devenir un événement international : le Festival Western de St-Tite.

J’ai d’abord germé dans ce que j’appellerais l’inconscient collectif des administrateurs, et ce pendant quelques années… Le Festival gagnait en popularité dans la Mauricie et s’ouvrait de plus en plus à ce monde très particulier et spécialisé des rodéos, des cowboys et de leur environnement.

Une mascotte représente visuellement l’existence de quelque chose; c’est le porte-parole visuel d’un événement. Tout comme un Festival évolue, mon personnage a aussi grandi, s’est animé, ajusté et a évolué pour devenir ce que je suis maintenant.

Laissez-moi vous raconter mon histoire…

Qui, mieux qu’un cowboy, peut représenter le Festival Western sinon le concept-même des héros des grandes estrades? C’est donc là le début de ma généalogie.

Galop 1986

En 1986 mon ancêtre, premier de la génération, fait son entrée au Festival Western de St-Tite. Il portait le nom de Poncho, c’était un cowboy, probablement la première mascotte identifiée à un cowboy. J’en déduis que son nom devait provenir de la popularité des films westerns de cette époque.

Sa tête est conçue de fibre de verre. Je pense, qu’une des raisons pour laquelle son existence fut de courte durée, est reliée en partie à l’inconfort pour le porteur.
Poncho porte le vêtement traditionnel des cowboys, jeans bleu indigo, chemise noire, foulard, chapeau et bottes. Les jeans sont depuis très longtemps portés par les cowboys, en raison de l’endurance du tissu dont ils sont faits.

Poncho est une réplique, de taille humaine, d’un vrai cowboy.

Autres temps, autres mœurs… Poncho fut le seul de la généalogie, à porter un pistolet à la ceinture.

Galop 1987-1991

Lui a succédé Galop en 1987; mon ancêtre cowboy de la 2e génération a vu son nom modifié afin qu’il soit plus représentatif de notre culture québécoise. La tête, faite de papier mâché est plus volumineuse. Quoique légère, elle garde son aspect humain. Les changements au costume sont un ajout de sous-veste et la couleur de la chemise. Le chapeau, identifié aux couleurs de l’organisation, portait fièrement le logo du Festival. Pour garder la thématique mascotte, les jeans et les bottes ont aussi pris du volume.

Galop  1992-1999

Le troisième de ma génération est apparu en 1992. Visage allongé, fabriqué de matière plastique, souriant, et chevelure foncée portant fièrement un chapeau blanc identifié à son nom. Il a maintenant des chaps et des gants de cavalier. Son jeans bleu délavé est assorti d’une chemise rouge décorée de franges, reflétant les tendances de ces années.

Avec cette apparence renouvelée il est prêt à devenir de plus en plus présent au sein du Festival Western qui lui, prend beaucoup d’essor.

Galop 2000-2007

Sous l’apparence d’un personnage douillet, le quatrième Galop entre dans le 21e siècle.

L’an 2000 annonce une nouvelle génération de mascottes; toutou festif, tout en rondeur, c’est un Galop métamorphosé qui fait son entrée arborant le nouveau logo du Festival.
Son visage joufflu est recouvert de peluche, arrondi et garni de taches de rousseur; un grand sourire enfantin laisse paraître un bout de langue. Ses yeux grands et expressifs bougent au gré de ses mouvements. Sa chevelure jaune coiffée d’un chapeau de cowboy, porte le nouveau logo. Une combinaison grossissante en peluche recouvre ses membres rendant la poignée de main plus douce et plus moelleuse.

Galop 2007

Je suis le cinquième de ma génération et j’ai fait mon apparition en 2007 lors de la 40e édition du Festival.

Mon apparence toutou s’est raffinée, mon visage de plus en plus expressif s’est adouci et mes yeux sont fixes. La coloration de mes cheveux plus pâle, reflète une image encore plus attirante aux yeux de tous. Je suis un cowboy, je porte fièrement la chemise à carreaux avec l’inscription de mon nom sur la manche, le foulard demeure rouge, les jeans sont bleu foncé maintenus par une magnifique ceinture dont la boucle porte le logo du Festival.

Mon chapeau est bleu roi et mes bottes complètent mon habillement. À mes vêtements usuels s’ajoutent une sous-veste de cuir jaune, une autre matelassée orange (ma doudou), un imper et des chaps plus raffinés pour les grandes occasions.

Je suis de plus en plus sollicité pour assister à des sorties officielles et récréatives, j’aime rencontrer mes fans lorsque mon devoir de représentant du festival le permet.

Je participe au Grand Défilé à traction animale, dont trois fois à dos de cheval. En 2010 j’étais en compagnie d’enfants dans une carriole qui m’était spécialement attitrée. De plus, à l’occasion, je suis le porte-drapeau aux ouvertures de rodéos dans les Grandes Estrades.

J’accompagne le ou la présidente et les directeurs du festival, à plusieurs activités d’importance. Il m’arrive de me déplacer dans d’autres villes, toujours en fier représentant du Festival Western de St-Tite.

C’est maintenant un événement de renommée internationale, mon souhait le plus cher serait d’aller, un jour, promouvoir mon festival dans d’autres pays.

C’est un grand et beau Festival, un vrai Festival western…
Je suis fier d’en être la mascotte, l’ambassadeur.

Être mascotte est fabuleux! Ma vie est faite d’imprévus, de rebondissements et de belles rencontres.
Pour rien au monde je ne changerais de rôle.

Au plaisir de vous rencontrer, chez nous, au Festival Western de St-Tite !