Ouverture de la billetterie 4 juin 2016

Ouverture de la billetterie 4 juin 2016

Ouverture de la billetterie 4 juin 2016

Historique

  • Située à 45 minutes au nord de Trois-Rivières, entre Montréal et Québec, la municipalité de Saint-Tite compte aujourd’hui tout près de 4 000 habitants. L’industrie forestière et celle du cuir sont les deux secteurs qui ont permis à la région de bénéficier d’un actif économique important. Aujourd’hui on peut aussi y ajouter le FESTIVAL WESTERN DE ST-TITE.

  • À l’époque, Saint-Tite se spécialisait dans la transformation du cuir et la fabrication d’articles du même matériel, ce qui lui a déjà valu le titre de « Ville du cuir du Québec ». C’est d’ailleurs par le biais de cette industrie que le Festival Western a pris naissance.

  • 1967 – L’entreprise G.A. Boulet inc., spécialisée dans le cuir, décide d’axer sa production vers la fabrication de bottes western. Dans le cadre d’une stratégie publicitaire, une journée de rodéo est organisée. Les organisateurs aménagent le terrain de baseball municipal pour l’événement et malgré la pluie qui s’acharne toute la journée, près de 6 000 visiteurs assistent à cette première manifestation.

  • 1968 – Différents marchands locaux s’associent à G.A. Boulet; pas moins de 25 comités se forment pour planifier un événement touristique sans pareil. La participation active et bénévole des citoyens est à la base de l’événement et contribue à concrétiser cette belle entreprise. On mise surtout sur le rodéo professionnel et les concours hippiques et équestres westerns. De plus, en 1968, le symbolique défilé à traction animale fait son apparition. Avec les années, différentes activités se greffent au Festival Western. La ville s’anime et « s’habille » elle aussi à la « western » pour l’occasion.

  • 1971 – Une étude effectuée par le cegep de Shawinigan confirme la rentabilité de l’événement parmi les commerçants locaux.

    1972 – Des estrades sont inaugurées. Elles seront remplacées en 1999 par une nouvelle structure qui répondra aux plus hautes normes de qualité avec une capacité de 7 200 places.

    1974 – Un premier recensement par compteur d’auto indique 250 000 visiteurs en 10 jours. Déjà à cette époque, le Festival Western de St-Tite commençait à être très populaire.

    1978 – Les estrades sont réaménagées ainsi que les écuries. On installe aussi un terrain de camping ainsi qu’un stationnement pour les propriétaires de chevaux. De plus, afin d’améliorer l’accès aux terrains, on aménage certaines routes en gravier.

  • 1981 – À la fin de la 14e édition, malgré le succès fulgurant de l’événement une remise en question incite les organisateurs à faire un sondage téléphonique auprès de la population locale. Les résultats sont médiocres, 58,9 % des sondés ont un sentiment défavorable face à l’événement tandis que 34,2% des sondés souhaitent que l’événement soit durant la fin de semaine seulement.

    1984 – Suite à une subvention du gouvernement fédéral le Festival Western de St-Tite obtient 500 000 $ pour la construction d’une toiture recouvrant les estrades.

    1986 – Première inondation suite à des pluies diluviennes, on évacue d’urgence tous les campeurs et les cow-boys qui se trouvent sur les basses terres du relais du cavalier.

    1989 – Céline Dion se produit dans les estrades du Festival Western de St-Tite devant une foule enchantée.

  • 1993 et 1997 – Le Festival Western de St-Tite est lauréat national Argent des Grands Prix du tourisme québécois dans la catégorie Innovation.

    1995 – On fait la numérotation des sièges dans les Grandes Estrades. Auparavant, la vente de billets s’effectuait la journée même des rodéos, ce qui occasionnait de longues heures d’attente et une incertitude au niveau des revenus. Par ailleurs, pour la première fois de son histoire, le Festival sanctionne ses rodéos auprès d’une association professionnelle, grâce à la venue du nouveau directeur de rodéo.

    1999 – Le Festival Western de St-Tite se fait une beauté et rénove ses Grandes Estrades au coût de 2,4 millions de dollars. Maintenant les estrades pourront accueillir jusqu’à 7 200 visiteurs.

  • 2002 – Le budget du Festival Western de St-Tite est de 2 millions $ et les 9 rodéos professionnels au programme ont attiré plus de 50 000 spectateurs.

  • 2004 – Une deuxième inondation frappe Saint-Tite, le terrain de camping officiel du Festival Western de St-Tite se transforme en lac. Pour la 37e édition intitulée «Marqué pour la vie» dame nature aura encore une fois testé la solidarité et le sens d’entraide de la communauté. Malgré le mauvais temps, aucune activité n’aura été annulée.

    2006 – Le Festival Western de St-Tite accueille la populaire émission La Poule aux œufs d’or spécial country. C’est d’ailleurs la première fois que l’émission sort de ses studios pour faire un enregistrement.

    2007 – Dans le cadre de sa 40e édition, l’événement a accueilli plus de 725 000 festivaliers ce qui constitue un achalandage record pour l’organisation. Le succès de cette édition est dû, entre autres, aux spectacles du chanteur américain Kenny Rogers, à la Coupe Canada, à la PBR et à une programmation bonifiée et audacieuse.

    2008 – Le Festival Western de St-Tite amorce un important virage vert. L’organisation est consciencieuse de réduire son empreinte écologique et, ainsi, fait du développement durable sa priorité.

    2009 – Le temps est maintenant arrivé pour l’organisation de faire éclater ses frontières et ainsi élargir ses horizons au-delà du Québec. L’événement jouit déjà d’une bonne réputation outre-mer mais il doit maintenir et développer ses relations internationales dans le domaine country-western. L’organisation s’engage donc dans une série d’initiatives consistant à la promotion et à la représentation du Festival Western de St-Tite sur les marchés hors-Québec; principalement la France et les États-Unis.

    Depuis quelques années, le projet de westernisation de la ville ne cesse de prendre de l’envergure, ce qui fait de Saint-Tite un spectacle culturel unique pour l’œil. Ses commerces et infrastructures arborent à l’année un look country, submergeant ainsi les festivaliers d’une atmosphère western encore plus séduisante et typique de la culture western de l’Ouest canadien.

    Il est important de souligner que le Festival Western a toujours suivi une courbe ascendante. Les budgets, les comités et les visiteurs ont pris, avec les ans, des proportions que même les plus optimistes du début n’osaient envisager.

    Au début, les prévisions budgétaires étaient d’à peine 8 500 $. Maintenant, ce chiffre atteint l’imposante somme de 5 millions de dollars. Aujourd’hui, avec un apport économique majeur évalué à plus de 31 millions de dollars annuellement et après 42 ans d’existence, le Festival Western mérite bien son titre de «plus grande attraction western de l’Est du Canada»

  • Le Festival doit aussi son succès à l’appui des commanditaires locaux et au support des commanditaires nationaux. Le Festival Western de St-Tite, c’est bien plus qu’un événement touristique, c’est la raison d’être d’une municipalité où chaque année, une forte synergie s’installe entre les 600 bénévoles et sa collectivité. L’hospitalité et la disponibilité des gens de Saint-Tite font de l’événement une réalité économique et touristique des mieux cotées au Canada. « Nous ne sommes pas de simples organisateurs. Nous devenons, à chaque automne, des créateurs d’un monde fantastique, celui du Far-West. »

Québec